Menu Fermer

Soutien du collectif “Aïkido Avenir” à la liste “Esprit Aïki”

La lettre en pdf

Lettre soutien à Esprit Aiki _ 110623

 

 

Le 11 juin 2024

 

 

SOUTIEN DU COLLECTIF « AIKIDO AVENIR » A LA LISTE « ESPRIT AIKI »

 

 

Nous, membres du collectif « Aikido Avenir », apportons notre soutien sans réserve à la liste « Esprit Aiki » aux prochaines élections fédérales prévues à la fin de cette année.

Aikido Avenir regroupe des pratiquants de tous horizons, investis et engagés, souvent enseignants et/ou cadresqui travaillent ensemble depuis plus d’un an pour modifier la trajectoire de la FFAAA, avec une vision très claire : remettre la pratique et les valeurs-clé de la discipline au cœur de l’action fédérale, dans le respect de tous.

Aikido Avenir est le fruit d’une action engagée en mai 2023 par le même groupe de cadres enseignants sous la forme d’un « Manifeste » adressé à toutes les instances fédérales qui listait déjà l’ensemble de nos inquiétudes sur les orientations politiques prises par la gouvernance actuelle, à savoir notamment :

  • La banalisation et le rabaissement de l’Aïkido au rang de simple discipline sportive ou de sport de combat sans souci de valoriser sa différence ni la richesse de sa proposition ;
  • Une communication inefficace, peinant à définir clairement notre discipline et à la mettre en avant de façon moderne ;
  • Un exécutif qui décide de tout, y compris dans des domaines où il n’a pas de légitimité, reléguant les cadres enseignants au rang de simples exécutants, et les élus à une chambre d’enregistrement ;
  • Une bureaucratie dévorante et chronophage, bien éloignée des préoccupations réelles des pratiquants et des enseignants ;
  • Une politique de recrutement opaque et arbitraire des nouveaux cadres fédéraux ;
  • Et enfin, la mise à l’écart des « anciens », c‘est-à-dire de ceux-là même qui ont fondé l’Aïkido fédéral et qui l’ont hissé au niveau d’excellence que nous

Ce Manifeste qui se terminait par un appel au dialogue et à la concertation n’ayant obtenu aucun retour constructif de la part de la gouvernance actuelle de la FFAAA – malgré le soutien apporté à notre démarche par le Conseil des Hauts Gradés (CHG) – nous avons créé le collectif Aïkido Avenir pour ouvrir plus largement le débat et sensibiliser tous les pratiquants et les présidents de clubs à ces enjeux tout à fait cruciaux pour l’avenir de notre discipline.

La liste « Esprit Aiki » elle, tant dans les constats qu’elle dresse de la situation actuelle, ses objectifs, sacomposition que ses propositions, nous semble avoir pris la juste mesure de ces risques importants que nous dénonçons depuis plus d’un an, d’où notre soutien.

En tant que laboratoire d’idées ou « think tank », contribuer à résoudre les problématiques diverses que notrediscipline rencontre dans et au-delà de nos institutions nous semble aujourd’hui essentiel à la (sur)vie et à la santé de l’aïkido en France.

Tout en soutenant « Esprit Aiki » aux élections de cette fin d’année pour remettre la pratique au cœur de l’action fédérale, nous entendons bien sûr poursuivre notre démarche ouverte, avec indépendance et conviction, au-delà de cette échéance.

 

Pour Aikido Avenir,

  • Elsa Amadieu, 5ème dan, Toulouse
  • Raoul Bender, 5ème dan, Reims
  • Emmanuel Betranhandy, 2ème dan, Paris
  • Fabrice Bougrissa, 5ème dan, Sarlat
  • Yannick Bourlon, 1er dan, Calais
  • Olivier Bury, 6ème dan, Calais
  • Bruno Cassard, 5ème dan, Paris
  • Mathieu Chaveneau, 3ème dan, Paris
  • Fabrice Croizé, 6ème dan, Montreuil
  • Hélène Doué, 6ème dan, Paris
  • Laurent Fey, 6ème dan, Forbach
  • Céline Froissart, 5ème dan, Noisy-Le-Grand
  • Philippe Lafargue, 6ème dan, Bayonne
  • Stéphane Le Derf, 5ème dan, Nice
  • Eric Marchand, 6ème dan, Poitiers
  • Didier Marsy, 5ème dan, Carrières-sur-Seine
  • Stéphane Manguin, 5ème dan, Talence
  • Mounir Mahmoun, 4ème dan, Bruges
  • Jean-François Maingaud, 6ème dan, Hérouville-Saint-Clair
  • Pascal Menut, 5ème dan, Toulouse
  • Gaston Nicolessi, 6ème dan, Toulouse
  • François Pichereau, 5ème dan, Villebon-sur-Yvette
  • Christian Pogorely, 5ème dan, Clermont-Ferrand
  • Laurent Purrey, 5ème dan, Toulouse
  • Cécile Rayroles, 5ème dan, Vincennes
  • Mare Seye, 6ème dan, Sceaux
  • Alain Tendron, 6ème dan, Beaucaire
  • Khalid Tragha, 5ème dan, Perreux sur Marne
  • Farid Si Moussa, 5ème dan, Nantes
  • Franck Vuksic, 5ème dan, Caen