Menu Fermer

De prochaines élections pour orienter et diriger autrement la FFAAA

Quels enjeux ?

Quels enjeux ?  Il s’agit d’élire le comité directeur de notre fédération ; fédération qui joue un rôle essentiel dans la structuration, la promotion et le développement de nos arts, tout en veillant au respect des règles qui les régissent.

Le comité directeur de la fédération joue un rôle central dans la gouvernance, la prise de décision, la supervision, la représentation, la planification stratégique et la gestion des ressources de la fédération. Son leadership est essentiel pour assurer le succès et la viabilité de la fédération à long terme.

Au niveau pratique, c’est le comité directeur qui a en charge la supervision des activités de la fédération et donc l’organisation de la pratique, de la formation et des passages de grades et certifications des disciplines fédérales.

Une fracture s’est créée entre la gouvernance et les cadres techniques ; la relation de confiance s’est définitivement brisée et notre fédération risque l'éclatement.

Votre club a besoin d’une fédération forte et unie pour plusieurs raisons : bénéficier de l’offre de formation des cadres enseignants, promouvoir la discipline pour recruter et fidéliser les pratiquants mais aussi obtenir un numéro d'agrément pour demander une subvention ou l’affectation de locaux, profiter de l'accès aux évènements et manifestations organisés au local ou au national.

Votre club doit faire un choix : à compter de 2024, les élections s’effectuent par scrutin de liste et les présidents de clubs seront tous appelés à se prononcer. Ce scrutin s’appuie sur 2 collèges d’électeurs ; l’un composé des présidents de clubs par un vote direct qui représente 80 % des voix et l’autre composé des délégués élus locaux des clubs au niveau des Ligues pour 20 % des voix.

Une équipe pour la prochaine olympiade de la FFAAA

Nous proposons une alternative au mode de gouvernance actuelle des dirigeants de notre fédération.

Contexte et constats :

  • Perte significative de pratiquants ;
  • Clivage grandissant au sein de la fédération avec un risque majeur de tentations pour de nombreux pratiquants, dont de très hauts gradés, de quitter la FFAAA ;
  • Décisions fédérales sans concertation avec les ligues et les clubs ;
  • Communication axée sur les actions de la Fédération et non sur l’intérêt de la pratique de l’aïkido, elle bénéficie peu aux clubs ;
  • Atomisation de la formation continue des enseignants et des pratiquants.


Nos Ambitions :

  • Rassembler les pratiquants de tout horizon et toute génération pour retrouver un cadre de travail qui convienne au plus grand nombre de pratiquants et enseignants ;
  • Redonner un sens à l’action de la fédération en la recentrant sur la pratique de l’aïkido, dans les clubs au plus près des pratiquants ;
  • Donner un nouveau souffle dans une organisation qui doit reconnaître et promouvoir les talents de chacun et les mettre au service du collectif ;
  • Doter la jeune FFAAA, en gouvernance et en transmission de la pratique, afin qu’à l’âge de la maturité elle puisse envisager l’avenir avec sérénité.

En méthode :

 

- S’appuyer de manière systématique et fluide sur le triptyque clubs – ligues / CID /CODEP – fédération ;

- Donner la parole, écouter, partager.

Nous voulons :

Une fédération qui se met davantage au service des clubs

Une fédération qui se met davantage au service des clubs

  • Proposer une offre service fédérale qui accompagne les clubs ou les ligues.
    • Aider les clubs dans leur communication locale:
      • Par un soutien technique pour créer leur site, leur page dans les réseaux sociaux, mettre à disposition des supports affiches et vidéos, travailler avec la presse locale…),
      • Par une aide financière sous forme d’appel à projets avec un accompagnement.
    • Aider les responsables des clubs dans leur démarches administratives (demandes de subventions, aide au développement des clubs…).
  • Adopter une démarche de mesures régulières de satisfaction et d’attentes des clubs et de leurs adhérents.

Une fédération pour laquelle la pratique de l’aïkido est au centre des préoccupations

  • Confirmer le rôle fondamental de la formation.
  • Garantir la formation initiale, diplômante et surtout faciliter et développer la formation continue des enseignants en l’adaptant aux propositions des ligues tout en partageant un patrimoine commun,
  • Faciliter le développement technique des clubs et de leurs encadrants en étant à leur écoute,
  • Organiser la transmission des travaux du Collège Technique National par l’intermédiaire des DFR, vers les Collèges techniques Régionaux, les enseignants et les clubs.
  • Développer notre patrimoine commun (technique et culturel) avec des principes structurants consensuels tout en permettant l’expression de la diversité.
  • Favoriser l’accès aux clubs aux contenus techniques et pédagogiques,
  • Valoriser les initiatives locales,
  • Valoriser les idées et les talents des clubs.

Une fédération qui fait vivre la démocratie dans ses instances et dans son quotidien

  • Instaurer une culture de travail collaboratif.
    • Associer les élus des régions à la réflexion fédérale en créant une assemblée des présidents de ligues, en dialogue régulier avec le comité directeur en tant que force de proposition au sein de la fédération,
    • Intégrer des délégués des clubs élus au niveau des ligues au sein des commissions fédérales,
  • Se faire confiance entre dirigeants de ligues régionales, des clubs et les dirigeants de la fédération avec une communication interne transparente, partagée et outillée,
  • Respecter le domaine de responsabilités des élus et celui des cadres enseignants; assurer une écoute des propositions des cadres enseignants, rendre leur parole publique et expliquer les décisions des élus.
  • Redonner une marge d’autonomie au local et faire ensemble.
    • Permettre aux ligues de décider de l’organisation territoriale qui leur convient le mieux et déléguer aux ligues / CID ou CODEP les conditions de mise en œuvre de l’offre fédérale,
  • Construire la communication avec les clubs et les ligues et la moderniser :
    • S’appuyer sur des démarches de marketing pour améliorer la promotion de l’aïkido, mieux investir les réseaux sociaux pour recruter de nouveaux pratiquants et les fidéliser,
    • Coordonner et structurer la communication avec ses outils et une stratégie,
    • Établir un maillage de correspondants communication des Ligues.

Qui sommes-nous ?

Une équipe de bénévoles engagés au service de l’aïkido depuis longtemps qui veut une FFAAA, riche de son patrimoine et tournée vers l’avenir où chaque génération a sa place.

Thierry Kessenheimer

Aquitaine 4e Dan, 26 ans d’aïkido, Délégué de région académique à la formation professionnelle

Sylvia Noll

Île de France 6e Dan 45 ans d’aïkido Cadre dirigeant Etablissement public

Michel Polloni

Ile de France 7e Dan DEJEPS 51 ans d’aïkido Retraité Directeur d’école

Gérard Frémont

Aquitaine 5e Dan, 47 ans d’aïkido, Cadre dirigeant Société de Télécommunications

Emmanuelle Leroy- Langelin

Hauts de France, 4e Dan, 28 ans d’aïkido, Archéologue

Colombe Legros

Auvergne Rhône Alpes 6e Dan DEJEPS 50 ans d’aïkido Retraitée Cadre rééducateur

Frédéric Dorgler

Grand Est 6e Dan DEJEPS 43 ans d’aïkido Médecin généraliste

Marie-Marthe Bredas

Martinique 1er Dan 27 ans d’aïkido Cadre Préfecture Enseignante

Jean-Philippe Larmier

Bretagne 4e Dan Aikikai 3e Dan UFA 23 ans d’aïkido Magistrat

Sylvie Guillard

Provence Cote d’Azur 5e Dan 44 ans d’aïkido Retraitée Logisticienne

Henriette Flader

Ile de France, 4e Dan Aikikai, 2e Dan UFA, 23 ans d’aïkido, Responsable de projet en agence de communication

Mathieu Chaveneau

Occitanie, 3e Dan CQP, 24 ans d’aïkido, Directeur de fondation d’entreprises

Sylvie Doublé

Pays de Loire, 2e Dan, 31 ans d’aïkido, Professeur d’anglais

Sébastien Blaise

Auvergne Rhône Alpes, 4e Dan, 28 ans d’aïkido, Gérant d’entreprise de montage hydraulique

Elsa Amadieu

Occitanie, 5e Dan, 29 ans d’aïkido, Directrice générale aménagement

Yannick Bourlon

Hauts de France, 1er Dan BF, 24 ans d’aïkido, Directeur de projets informatiques

Marie-Pierre Beaudouin

Auvergne Rhône Alpes, 6e Dan DEJEPS, 40 ans d’aïkido, Retraitée Professeur des écoles

Romain Weber

Grand Est, 3e Dan, 16 ans d’aïkido, Consultant communication

Pauline Debanes

Ile de France, 3e Dan, 12 ans d’aïkido, Economiste

Franck Vuksic

Normandie, 5e Dan, 42 ans d’aïkido, Cadre secteur bancaire